Le Roller Derby : les bases

C’est quoi le roller derby ?

Vous avez envie d’en savoir plus sur le roller derby ? Voici déjà quelques bases pour comprendre un match (bout)

Un match est constitué de deux périodes de 30 minutes. Durant ces périodes, il y a un nombre illimité de manches (jams) de 2 minutes maximum.

A chaque jam, les deux équipes alignent 4 bloqueuses et une jammeuse. La pivot, qui fait partie des bloqueuses (elle peut parfois remplacer la jammeuse) porte un couvre-casque avec une bande. La jammeuse porte un couvre-casque avec une étoile.

Les jammeuses de chaque équipe doivent traverser le mur des bloqueuses adverses (le pack). Lors du premier passage, aucun point n’est marqué, mais la première jammeuse qui dépasse le pack légalement devient « lead jammeuse » et obtient le pouvoir de mettre fin au jam à tout moment, en tapant sur ses hanches. Lors des tours suivants, les jammeuses marquent un point par joueuse adverse dépassée.

Les arbitres avec et sans patins permettent le bon déroulement du match. Ils gèrent le comptage des points, les temps de prison et le respect des règles. En cas de faute, ils enverront la joueuse responsable 30 secondes en prison. Lorsqu’une jammeuse est en prison, l’équipe adverse est en « power jam ».

roller-derby-chiffres
Comment ça se passe durant un match ?

– En général, l’entrée des joueuses donne lieu à une présentation des équipes, plus ou moins théâtrale

– Avant le début du jeu, les arbitres vérifient l’équipement des joueuses : c’est l’equipment check

– Chaque début de jam est annoncé 5 secondes avant, et engagé par un coup de sifflet court

– La fin du jam, elle est signalée par 4 coups de sifflet courts, répétés en écho 2 fois

– A la fin du match, les joueuses font en général un tour d’honneur, et le public est encouragé à venir leur taper dans la main

Quelques notions supplémentaires :

Vous avez vu votre premier match et vous n’avez toujours rien compris avec les règles de base ? Voici quelques points qui pourraient vous éclairer sur le déroulement du jeu, quand vous regardez un match.

Pourquoi les bloqueuses restent-elles groupées ?

track_out-of-play

Pour bloquer ou assister sa jammeuse, il faut être dans le pack ou la zone d’engagement, sinon on risque 1mn de prison.
Le PACK est défini comme étant le groupe comptant le plus grand nombre de bloqueuses, dans les limites de la piste, patinant ou étant debout, à proximité, contenant des membres des deux équipes. La proximité étant définie comme ne dépassant pas 3 mètres.
La ZONE D’ENGAGEMENT est la zone dans laquelle les patineuses peuvent engager (aider ou bloquer une autre patineuse) légalement. La zone d’engagement s’étend de 6 mètres derrière la bloqueuse la plus à l’arrière du pack à 6 mètres devant la bloqueuse la plus à l’avant du pack. Les Jammeuses ne font pas partie du pack.
Le pack et la zone d’engagement peuvent être étendus en plaçant une joueuse tous les 3 mètres pour continuer à bloquer la jammeuse, par exemple. C’est ce qu’on appelle un PONT.

Pourquoi les joueuses reculent-elles à certains moments ?

Lorsqu’une joueuse sort à la suite d’un blocage, elle doit rentrer derrière la joueuse qui l’a faite sortir, sans améliorer sa position. Sinon, c’est une faute de CUTTING. Souvent, les bloqueuses reculent après avoir bloqué la jammeuse pour lui faire perdre du terrain.
Mais attention, les joueuses n’ont pas le droit d’initier de contact en reculant, il faut toujours qu’elles avancent dans le sens du jeu (en sens antihoraire)

Tous les coups sont-ils permis ?

Non, loin de là. Les zones de blocage sont très réglementées. Tout contact initié avec une zone de contact illégal ou sur une zone cible illégale donnera lieu à 30s de prison.

zones-blocage zones-cibles

 

Pourquoi certaines joueuses passent-elles plus de temps en prison que d’autres ?

Lorsqu’une faute est commise, l’arbitre envoie la joueuse fautive 30 secondes en prison. Elle doit y aller par l’extérieur de la piste, dans le sens du jeu, et son temps est décompté à partir du moment ou elle est assise à sa place. Lorsqu’elle a purgé sa peine, la joueuse repart sur la piste, dans le sens qu’elle veut, mais en rentrant derrière toutes les autres.
Pour les jammeuses, les règles sont un peu particulières, pour éviter d’arrêter le jam faute de jammeuses en jeu.
Imaginons que la jammeuse A soit en prison. Si la jammeuse B commet une faute pendant ce temps, elle ira en prison et la jammeuse A sera libérée avant la fin de sa peine. La jammeuse B passera exactement le même temps en prison que la première.

Voilà, vous en savez un peu plus ! Venez nous voir sur nos matchs pour vraiment tout comprendre !

 

 

Un commentaire sur “Le Roller Derby : les bases”

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>