Gilles

GillesJ’ai débuté la photographie de façon « sérieuse » (et avec un matériel conséquent) en 2006, mon premier appareil réflex a été un Canon argentique 3000N et des pellicules Fujifilm. J’ai commencé à m’intéresser aux photos de sport et de roller-derby en particulier à la rentrée 2013, je trouvais ça très photogénique, visuel et intéressant comme challenge à relever pour capter au cœur de l’action les émotions, les joies, les doutes… J’avais approché d’autres clubs sportifs mais sans réelle opportunité, il fallait faire partie du club pour être accepté ne serait-ce qu’aux entraînements. Je ne lâche pas mon idée de photographier du roller-derby, je connais juste de nom une ou deux équipes de Paris, je lance une recherche sur Google et je découvre un listing des équipes françaises de roller-derby par ordre alphabétique, dans les premiers noms sort celui d’Argenteuil, excellent tout près de chez moi, les Panthers ont un logo noir et jaune avec une grosse tête de félin, ça a l’air sympa. Je parcours le blog, la page facebook, de très belles photos en N&B me poussent à tenter ma chance, je poste un message sur la page de l’équipe. Dans les 2 jours qui suivent j’ai une réponse, une proposition pour venir assister à un entraînement. Je saute sur l’occasion, en Novembre 2013 je franchis pour la première fois la porte du Piccolo. Je découvre la balustrade de hockey, le track délimité par des plots, les Panthers sont là et celle qui me prend en charge est Sophie, alias Captain SlamHer, blessée à la cheville et qui en toute fin de convalescence brûle d’impatience de chausser à nouveau ses quads. Elle m’explique beaucoup de choses, répond à mes questions de débutant, m’apprend le jargon, les MS, le rôle de chacune dans le pack, le comptage des points, certaines pénalités… C’est une encyclopédie vivante du derby, elle le vit, elle est derby.

Depuis j’ai assisté au tout premier scrimmage Panthères rose vs Panthères noires, j’ai découvert la WFTDA, j’ai lu les 80 pages des règles officielles. J’ai vu grandir, évoluer, se renforcer ces Panthers, j’ai évolué avec elles, j’ai appris, j’ai tenté d’être là le plus souvent possible, tout en me faisant discret pour ne jamais les déranger. Elles m’ont toujours accueilli avec beaucoup de gentillesse, de petites attentions en retour je garde à l’esprit de leur fournir des photos de qualité et qui restituent au mieux l’esprit, les valeurs du roller-derby. J’apprends encore, il m’arrive de relire les règles, de tenter de trouver tel geste d’arbitrage, tout comme cette troisième génération de fresh-meats qui roulent désormais au Piccolo mais avec un plaisir toujours intact. Je sais que lorsqu’une semaine est compliquée, chargée au boulot et que je vais à St-Gratien le week-end suivant, je sais que ça va me donner du fun, des rires, des émotions, de la bière aussi… Les Panthers, le roller-derby m’ont offert une famille, un esprit communautaire, solidaire qui font que je suis devenu le photographe que je suis aujourd’hui, que le matériel que j’utilise désormais est optimum. Ah et on me dit dans l’oreillette que comme derbyname je pourrais choisir MVPhotographe parce qu’il paraît que je suis une Panther !

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>